P1370009

..."Barcelone est très riche. Durant de nombreuses années, de Jacques Ier le Conquérant à Pierre III le Grand, les rois ont demandé de l'argent à la ville pour financer leurs guerres ou leurs cours en échange de privilèges spéciaux. Jusqu'au moment où Pierre le Grand, alors qu'il était en guerre contre la Sicile, les a institués dans un code...(le vieil homme avait hésité) Recognoverunt proceres, je crois que c'est son nom. C'est là que nous pouvons nous affranchir. Barcelone a besoin de travailleurs, de travailleurs libres."

P1370010

...Les consuls de la confrérie avaient félicité son époux. Dans ces quatre poteries, Grau avait démontré à tous les maîtres sa connaissance du métier; la jarre, les deux assiettes et l'écuelle, décorées par des lignes en zigzag, des feuilles de palmier, des rosettes et des fleurs de lys, combinaient, sur une couche blanche d'étain appliquée au préalable, toutes les couleurs: le vert cuivre de Barcelone, obligatoire dans l'oeuvre de tout maître de la ville, le pourpre ou le violet du manganèse, le noir du fer, le bleu du cobalt ou le jaune de l'antimoine. Chaque ligne et chaque dessin était d'une teinte différente...

P1370012

Extraits du livre "La Cathédrale de la mer"- Ildefonso Falcones